Réanimation chirurgicale, Service d’anesthésie-réanimation, Pr Olivier LANGERON, CHU Henri Mondor (AP-HP), Créteil

Réanimation chirurgicale, Service d’anesthésie-réanimation, Pr Olivier LANGERON,
CHU Henri Mondor (AP-HP), Créteil

 

Note : Ce message est publié sur notre site à la demande du service, afin de promouvoir des améliorations notables apportées dans la prise en charge des internes à partir du prochain semestre. Vos évaluations sur le site du SIHP sont importantes pour que les terrains de stages soient les meilleurs possibles, remplissez les ! 🙂 Si vous rencontrez des difficultés, n’hésitez pas à nous le faire savoir, votre parole compte pour nous ! 

Suite à la fusion des unités de réanimation chirurgicale cardio-vasculaire et digestive-hépato-biliaire, une nouvelle unité de réanimation chirurgicale polyvalente du CHU Henri Mondor à Créteil a été créée, amenant à une réorganisation complète des équipes. Ainsi, à partir de
novembre 2019, des changements majeurs de cette unité dont le périmètre sera de 15 lits de réanimation et 8 lits d’USC permettent un nouveau projet de soins et de pédagogie :

1) Refonte de l’équipe médicale, avec 7 médecins dédiés à cette unité de réanimation
à orientation cardio-vasculaire et digestive :
a. 1 MCU-PH, référent en pathologie cardio-vasculaire, responsable de la réanimation
b. 1 PH, référent en pathologie digestive
c. Recrutement de 2 CCA et 3 assistants, arrivant dès novembre, tous formés dans des services parisiens d’anesthésie-réanimation/MIR
Ce nouvel encadrement de médecins, assurera un dynamisme universitaire et pédagogique dans une ambiance renouvelée, sous la direction du Pr Langeron (PU-PH) et du Dr Mongardon (MCU-PH). L’entente avec les équipes chirurgicales est de qualité.

2) Le recrutement porte prioritairement sur :
a. la réanimation chirurgicale cardio-vasculaire : post-opératoire de chirurgie cardiaque programmée (chirurgie coronarienne et valvulaire, Heart Mate) et non programmée (dissection aortique, tamponnade, transplantation cardiaque), assistance circulatoire par ECMO veino-artérielle (choc cardiogénique ou AC réfractaire). Post-opératoire de chirurgie vasculaire majeure (aortique et infection de prothèse vasculaire, rupture d’anévrisme de l’aorte abdominale). Ceci est appuyé par les filières spécifiques du CHU Henri Mondor que sont SOS endocardite (large recrutement d’endocardites chirurgicales), SOS aorte (dissection aortique de type A et B) et le centre de référence de l’amylose
b. la réanimation digestive : post-opératoire de chirurgie digestive programmée (hépatique, œsophagienne, pancréatique, urologique) et non programmée (ischémie digestive, péritonite) et médicale (hémorragie digestive, pancréatite)
c. les urgences vitales des salles de chirurgie correspondantes, mais aussi en USIC et en salle de coronarographie. Ce recrutement varié et polyvalent permet ainsi d’offrir un riche panel de formation, propice à l’apprentissage quel que soit l’ancienneté de l’interne.

3) 3 internes de DESC de médecine d’urgence compléteront l’effectif d’internes
pour le semestre d’hiver 2019-2020 (qui seront assistants/CCA aux SAUs de Mondor, Cochin et St-Antoine en 2020) ; ceci permettra d’avoir une liste de garde d’internes confortable. Les gardes sont assurées par un senior (la liste des médecins de garde est ponctuellement complétée par des anciens internes du service, futurs seniors de l’unité dans un an), un interne et un externe.

4) Outre le raisonnement médical et l’apprentissage au lit du malade autour de ce type de patients et les gestes techniques inhérents à la réanimation (notamment trachéotomie percutanée, pose de BCPIA), l’accent sera mis autour de l’apprentissage de l’assistance circulatoire périphérique, mais aussi de l’ETT/ETO (3 des seniors sont titulaires du DIU d’échocardiographie). Possibilité de passer 1 à 2 semaines au bloc de chirurgie cardiaque pour appréhender les spécificités de la CEC.

5) Encadrement et animation universitaire : cours intensifs notamment sur les techniques chirurgicales le premier mois de stage pour mieux appréhender les spécificités quotidiennes, puis cours hebdomadaire par un des seniors du service et intervenants d’autres spécialités (infectiologues notamment), bibliographie bi- mensuelle au sein de l’unité de réanimation, en sus des animations bibliographiques et des conférences extérieures de l’ensemble service d’anesthésie-réanimation. Des propositions de réalisation de travaux scientifiques seront faites par le MCU-PH (encadrement actuel de 8 thèses/mémoires, 1 master 2) et par les 2 CCA du service. Un staff greffe cardiaque tous les mois, un staff infectieux-microbiologie hebdomadaire.

6) Des possibilités de Master 2 peuvent être envisagées par la suite, en particulier au sein de l’unité d’expérimentation animale de neuropathologie et des modèles animaux à l’institut Pasteur (unité de rattachement de recherche du Pr Langeron) et l’unité INSERM 955, équipe 3 "Stratégies pharmacologiques et thérapeutiques expérimentales des insuffisances cardiaques et coronaires" de l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort, Maisons-Alfort (Unité de rattachement de recherche du Dr Mongardon).

Pr Olivier Langeron,
PU-PH, Chef de service du service d’anesthésie-réanimation chirurgicale, Hôpitaux
Universitaires Henri Mondor.
Dr Nicolas Mongardon
MCU-PH, responsable de l’unité de réanimation chirurgicale polyvalente, Hôpitaux
Universitaires Henri Mondor.

Share This:

© 2014 - AJAR Paris – IDF. Tous droits réservés. Wordpress & We Create Web Designs