DESARMIR : Communiqué de Presse commun AJAR – ISNCCA – SNPHARe

25 décembre 2016ActualitésDESARMIR

Le conseil d’administration du SNPHAR-E a rencontré vendredi dernier les jeunes Anesthésistes- Réanimateurs de l’AJAR.

Ce temps d’échange, très riche, nous a permis de commencer à comprendre les attentes de nos futurs jeunes collègues. D’autres rencontres suivront et permettront de renforcer ce précieux lien inter-générationnel qui fait de l’anesthésie-réanimation une famille à part dans le monde médical. Cela nous permettra aussi d’adapter nos revendications aux attentes de nos jeunes collègues et de ne pas être en décalage avec les aspirations de cette nouvelle génération.

Le DESARMIR (DES d’Anesthésie-Réanimation et Médecine Intensive Réanimation) a été au coeur de nos discussions et nos jeunes collègues appréhendent cette réforme qui pourrait perturber notre spécialité tant dans son attractivité que dans son exercice quotidien dans quelques années. L’opacité qui entoure les discussions sur le nombre de postes réservés aux deux branches du coDES ainsi que les arbitrages rendus par certaines ARS renforcent cette inquiétude que nous sommes de plus en plus nombreux à partager.

Ensemble avec l’AJAR et l’INSCCA nous sollicitons à nouveau la DGOS pour une entrevue élargie sur ce sujet avec le CNP d’Anesthésie-Réanimation, car nous pensons que l’avenir de l’hôpital public et de notre spécialité ne doit pas se discuter exclusivement avec l’Université et ses représentants.

 

Franck Ehooman, Président de l’AJAR
Sébastien Mirek, Premier Vice-Président de l’ISNCCA
Yves Rébufat, Président du SNPHAR-E

Pièce Jointe : CP SNPHARe-AJAR-ISNCCA

Share This:

© 2014 - AJAR Paris – IDF. Tous droits réservés. Wordpress & We Create Web Designs