Master : A quoi ca sert?

Les cursus universitaires hors professions de santé sont organisés selon un schéma de licence (ou premier cycle en 3 ans), master (ou deuxième cycle en 2 ans, master1 et master2) et doctorat d’université (ou troisième cycle en 3 ans). Afin de faciliter la mobilité des étudiants en Europe, les enseignements sont comptabilisés sous forme de crédits d’enseignement, ce qui permet une homogénéité des cursus entre les différents pays européens. L’unité de base de cette comptabilité est l’ECTS (European Credit Transfer System). Ainsi, une année d’enseignement correspond à 60 ECTS. Actuellement, ce système n’est que partiellement formalisé dans le cursus des études médicales. Il l’est en revanche entièrement dans les cursus LMD (licence ‐ master ‐ doctorat) Pour ceux d’entre vous qui envisagent un exercice en secteur public et notamment hospitalier et universitaire (par exemple en CHU), il est vivement recommandé de disposer en plus du doctorat d’exercice de la médecine, d’un diplôme universitaire selon le cursus général hors santé. Cette formation universitaire peut s’acquérir dans le cadre d’un cursus de master +/ ‐  doctorat en parallèle aux études médicales. Ce type de cursus est couramment dénommé double cursus médecine ‐ master. Le  double cursus est donc le fait de suivre en parallèle le cursus des études de médecine et un autre cursus LMD. Dans le cadre de ce double cursus, le niveau de licence est acquis au titre des études médicales. Le cursus LMD hors médecine débutera donc à partir du master 1. Le master 1 en soi n’apportera aucun bénéfice (hormis si vous n’achevez pas vos études médicales). Il n’est valorisable que s’il est suivi d’un master 2.

Share This:

© 2014 - AJAR Paris – IDF. Tous droits réservés. Wordpress & We Create Web Designs